• JE NE SUIS QUE LE CHIEN

     
     
    Je ne suis que le chien.
     
    De l'autre bout de mon museau,
    De mon museau noir et mouillé,
    De l'autre bout de mon museau,
    Je les regarde se régaler.

    De la salade et du pâté,
    De la bonne viande assaisonnée,
    Des bons légumes frais et varié,
    Un beau gâteau pour terminer.

    Mais Moi, moi je n'en ai pas,
    C'est normal, je suis le chien!

    Ils rient de m'entendre soupirer,
    Enfin, on me donne à manger,
    Un peu de viande et de purée,
    Des bas morceaux gras et brûlés.

    Pas de noël, pas de cadeau,
    Pas de bougie sur un gâteau,
    Pas de vacances, et pas d'ami,
    Pas de visite, pas de sortie.

    Bien sûr puisque,
    je ne suis que le chien.

    J'aimerais bien en avoir aussi,
    De ces belles choses, bonnes et jolies,
    Un chien voisin à des habits,
    Mais lui, c'est un chien tout petit,

    Un autre encore, est mieux nourri,
    Mais lui c'est un chien plus joli,
    Cadeaux, Gâteaux, bougies, amis,
    Moi je n'ai rien de tout ceci.

      Parce que je suis,
    Qu'un simple chien.
     
    J'ai des vieux jouets tout abimés,
    En plus je n'ai même pas de lit,
    Je n'ai pas droit au beaux habits,
     
    Le chat lui a un beau collier,
    Une médaille pour le retrouver,
    Souvent il me fait des câlins,
    En cachette, quand ils sont loin,
    Pour pas qu'on le traite de vilain,
     
     
    Parce qu’un  vrai chat,
    N'aime pas les chiens.
     

    J'ai mon coussin vieux et crevé,
    J'ai mon placard dans le grenier,
    J'entends des enfants s'amuser,
    Courir, chanter, et rigoler...

    Et moi... Pourtant... Je leur ressemble...
    J'ai des pensées...Et j'ai un cœur...
    J'ai des blessures sur mes bras...
    Et des brûlures sur mes jambes...
    Un petit nez, bleu, et trempé.
     
     
    Car moi...moi
      pour eux je ne suis que

    <<Le chien>>
     
                                                          Véronique Cirillo-Monnier
     
     
                                    
     
                                            < retour à la liste
                                                                                              fermer la bibliothèque>

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    9
    Mercredi 27 Avril 2016 à 15:31

    Coluche à dit un jour: Il y a des gens qui foutent des "beignes" à leurs gamins, on jurerait qu'ils ont fait des enfants parce qu'ils ne pouvaient pas avoir de chiens.

    8
    visiteur
    Jeudi 14 Avril 2016 à 00:48

    Je n'ai pas compris tout de suite. Oh comme c'est terrible! Il s'agit bien d'un enfant qui parle?
    C'est pourtant vrai, il y a des enfants maltraités de cette façon. Un très beau texte en tout cas
    pour expliquer l'inexplicable.

      • Jeudi 14 Avril 2016 à 17:47

        Oui c'est exactement ce que ce texte dénonce, même si ce n'est pas dit explicitement. J'ai voulu dénoncer le fait tragique de ces enfants enfermés dans des placards et "élevés" loin de tout contact extérieurs. Je n'était pas très en forme ce jour là.

    7
    Mercredi 13 Avril 2016 à 10:12

    Très émouvant!

    6
    Jeudi 7 Avril 2016 à 18:12

    bonjour Polgara,

    On ne se met pas dans la tête de nos animaux de compagnie et c'est vrai qu'il est difficile de savoir à quoi ils pensent et surtout comment ils le pensent.

    J'ai toujours eu des chats et je ne les ai jamais oublié pour un petit repas amélioré à Noël et au Nouvel An et ils ont toujours dormi dans la chambre et jamais dehors toute une nuit!

    Les bébés de la maison en quelque sorte!

    Un poème qui nous fait réfléchir sur notre attitude vis à vis de ceux que parfois on ose appeler "compagnon" et qu'on laisse souffrir dans un coin.

    Merci pour le partage Plogara

    Bises et belle soirée à toi

    Patricia

      • Jeudi 14 Avril 2016 à 17:47

        merci Patricia

    5
    Samedi 5 Mars 2016 à 16:55

    Un très beau poème. Et ton mur est très original. Juste que quand on écrit et que l'écriture passe sur les libres on la voit moins bien. . Bonne continuation

      • Dimanche 6 Mars 2016 à 14:50

        Merci pour ta visite sur mon blog et pour ton commentaire qui m'a permis de faire une judicieuse amélioration. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :